Bienvenue dans le BIG Blog

Blog du réseau des bibliothèques Intercommunales de Quercy-Bouriane

 

 

Partager "Présentation du BIG Blog" sur facebookPartager "Présentation du BIG Blog" sur twitterLien permanent
 

La BIG au cinéma

 

Nous avons eu le plaisir d'accueillir dans nos locaux, François Stuck, qui réalise des reportages cinémathographiques pour les Actualités Locales du Cinéma l'Atalante .

 

"Les Actualités Locales au Cinéma sont des reportages cinémathographiques sur la vie locale. Ils mettent en valeur les initiatives de la société civile et ce qu'elles apportent au "bien" commun. Les Actualités Locales au Cinéma sont diffusées au cinéma, pendant la séance et avant chaque film. C'est un média de proximité."

http://actualites-locales-au-cinema.fr/

 

 

Dans ce reportage vidéo, vous pourrez apprécier la diversité et la richesse qu'offre la Bibliothèque de Gourdon en terme de propositions.

 

 

 

Nous vous laissons le découvrir...

 

 

 

 

Partager "La BIG au cinéma" sur facebookPartager "La BIG au cinéma" sur twitterLien permanent

Retour sur... Premières Pages 2018 à la BIG (Margaux)

Pour rappel, l'opération Premières Pages c'est : chaque année de mars à juin, les familles d'un enfant né ou adopté l'année précédente sont invitées à venir retirer dans l’un des lieux partenaires un album jeunesse, sélectionné parmi les meilleurs titres parus pour les moins de 2 ans. Près de 70 bibliothèques, crèches, RAM (relais d'assistantes maternelles) ou centres sociaux participent à l’opération et organisent à cette occasion des animations gratuites pour les tout-petits.

 

 

 

Même si la distribution des lots est moins importante qu'en 2017, l'opération, débutée le 14 avril, a eu un franc succés auprès de notre jeune public !

 

 

 

Tout à commencer par la journée de lancement le mardi 13 avril 2018 à Cahors qui avait pour thème : "Que d'émotions !" : 

 

Chaque année, une journée professionnelle donne le coup d'envoi de l'opération « Premières pages ». Ce rendez-vous gratuit est ouvert à tous les professionnels et bénévoles du livre, de la petite enfance et du social. Il est organisé par la Bibliothèque départementale, en collaboration avec la Caisse d'Allocations familiales.    
En 2018, le lancement de l’opération Premières Pages a eu lieu le mardi 13 mars à l’espace Clément-Marot à Cahors. Plus de 200 professionnels et bénévoles du livre, de la petite enfance et du social se sont déplacés sur cette journée qui avait pour fil rouge les émotions.
Invité d’honneur, Chris Haughton, auteur de l’album 2018, était présent avec une représentante de son éditeur en France, Thierry Magnier. Marie Kuklova (Association Le dada de l’enfant terrible) y a présenté les modules d’animation qu’elle a créés autour de l’album primé. Daniel Marcelli, pédopsychiatre et Président de la Fédération nationale des Ecoles des parents et éducateurs, témoin scientifique de la journée, est intervenu sur le thème « Etre à l’écoute des émotions du tout-petit ». Enfin Christian Bruel, auteur et éditeur de livres pour la jeunesse, formateur pour l’école du livre de jeunesse, est venu parler de l’album comme creuset d’émotions et de sens.

 

 

 

Le jeudi 15 mars nous avons acueilli l'auteur Chris Haugthon à l'école maternelle de Frescaty à Gourdon.

Un temps d'échange sur ses oeuvres, la créations d'oiseaux plus beaux les uns que les autres et enfin, une gigantesque fresque réalisée par l'auteur.

 

  

 

 

Le vendredi 30 mars, la BIG a proposé un spectacle de la compagnie Pokkowapa intitulé : "Kamishibaï, le petit theâtre de papier japonais"

 

 

 

Le vendredi 6 avril, c'est à l'ESC de St Germain du Bel Air que l'équipe de la BIG s'est déplacée afin de proposer un animation avec le module aux élèves de l'école.

 

 

Le mardi 10 avril, nous nous sommes déplacés à l'école d'Uzech avec le module.

 

 

Le jeudi 12 avril et le vendredi 13, les élèves de la maternelle de Gourdon se sont déplacés à la BIG pour une animation autour du module.

 

  

 

 

 

Le mardi 17 avril, en collaboration avec le RAM de St Germain du Bel Air, les enfants et les assistantes maternelles ont pu profiter du module mis à disposition.

 

 

 

Le samedi 21 avril, à la BIG le module était en visite libre pour les enfants de 0 à 5 ans.

 

 

Le jeudi 14 juin, le spectacle "Un peu perdu" par la Cie Conte en Ombres au foyer Daniel Roques pour les scolaires, crèche et RAM.

 

 

 

 

Le vendredi 15 juin, à l'école Frescaty, un atelier d'ombres corporelles était proposé aux élèves de petite et moyenne section.

 

 

 

 

La clotûre a eu lieu le vendredi 22 juin par un apéro-goûter en présence des partenaires et de certains parents/enfants et assistantes maternelles.

 

 

 

Un grand merci à la cyber-base de Gourdon pour la création de coussins qui sont maintenant bien installés dans l'espace petite enfance de la BIG.

 

 

 

Partager "Retour sur... Premières Pages 2018 à la BIG (Margaux)" sur facebookPartager "Retour sur... Premières Pages 2018 à la BIG (Margaux)" sur twitterLien permanent
 

En avant la musique !

Danser dans une bibliothèque n'est pas ordinaire...  

C'est pourtant ce qui s'est passé avec la venue des Balutines vendredi dernier : une rencontre bien entraînante, improbable à première vue, autour de rondes, de cortèges, de bourrées et autres figures de style d'un autre âge... 

Une fois chaises, tables et fauteuils poussés sur les côtés, comme dans les vrais bals où se reposent les danseurs éreintés, ou qui feignent de l'être pour mieux observer ces corps en mouvement, d'abord timides puis enhardis, voilà que se sont composés ces tourbillons colorés, en jupes frissonantes et en éclats de rire. 

 

Les Balutines sont belles à regarder, elles sont aussi bonnes pour nos oreilles.

A coup de chants occitans, portés par peu d'instrumentalisation ce soir-là, elles ont insuflé une belle énergie positive où chacun, novice ou danseur avéré, a pris par la main son voisin, sa voisine, pour tournoyer dans la complicité.

Ces moments-là sont précieux : ils sont ceux d'une fraternité simple et chaleureuse.

 

La danse est rassembleuse. Les bibliothèques aussi.

Quoi de plus naturel que de croiser les deux ?

 

Danser au milieu de l'exposition de photographies de Myrtille Visscher, "Iéto, bals trads etc", visible jusqu'à fin juin, illustration vivante de l'engouement pour ce retour aux racines musicales de nos terroirs, toutes générations confondues, nous a donné le décor idéal !

 

A quand le prochain bal trad ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager "En avant la musique !" sur facebookPartager "En avant la musique !" sur twitterLien permanent
 
 

BOOK

 

Technologie de pointe...

 

 

 

 

...Disponible à la  BIG !

 

   

 

Partager "BOOK" sur facebookPartager "BOOK" sur twitterLien permanent
 
 
 

Atelier dans le jardin " des contes de fées" de la BIG (Sandrine)

 

Le jardin de contes de fées

 

Belle idée de la part de l'Association Vertus Vertes d'organiser un atelier pour renouveler les personnages de contes de fées du jardin de la BIG.

 

 

Robin des bois, Chat botté, Petit Poucé, Blanche Neige et ses sept nains ... ont bien souffert et mal vieilli.

Ils ont mérité un petit lifting et peut être de nouveaux compagnons !

 

 

Cet atelier est animé par le toujours talentueux artiste plasticien Christophe Caron !

 

 

 

Pour plus de renseignements, contactez l' Association Vertus Vertes : mail@vertusvertes.com

 

 

 

 

Partager "Atelier dans le jardin " des contes de fées" de la BIG (Sandrine)" sur facebookPartager "Atelier dans le jardin " des contes de fées" de la BIG (Sandrine)" sur twitterLien permanent
 

Atelier d'écriture, quelques traces... (Marianne)

 

 

Texte issu de  l'atelier d'écriture, régulièrement conduit à la Big par Marie-Thérèse Lemaire, inspiré de la confrontation avec une série de toiles.

 

 

Du chaos de mon coeur, frimas ardent de tourbillons volcaniques, soufflent et soufflent des nuées d'oiseaux noirs.

Rouges ruisseaux qui coulent entre le quartz des cavernes, coulent le long des vertèbres de pierre.

Et le squelette de mes rêves me conduira sur le rivage de cette mer repue de murmures ondulants qui vont une fois encore.

Sans jamais nous rencontrer, nous croisons nos feuillages.

Ils bruissent sous le vent.

Comme bruissent les pleurs de la nuit.

Mon arbre coupé dira combien il a compté d'étoiles, poussières de siècle,

Quand la sève montait dans sa fibre.

Rouge.

Peut-être un peu bleutée, pareille aux doigts d'un mort.

L'éternité m'épuise.

Qui sait ce qui viendra après ?

Quelques empreintes muettes, tâches creuses dans le creux du peuplier fossile 

vieux de maintes humanités,

S'amenuisent et s'effacent.

Points dans le brouillard comme des corbeaux qui s'envolent...


 

Buvons le ciel avant d'oublier.

 

 

 

Partager "Atelier d'écriture, quelques traces... (Marianne)" sur facebookPartager "Atelier d'écriture, quelques traces... (Marianne)" sur twitterLien permanent
 

Une belle histoire d'amitié (Margaux)

Coup de coeur de mars

 

 

 

C'est petit Maurice (une toooute petite souris), qui cherche quelqu'un pour jouer.

 

Il trouve grand Léopold (un énooorme ours).

 

Tout pourrait pousser à croire que cette amitié (improbable) n'aboutisse pas : 

 

tantôt ils s'intimident, tantôt ils s'imitent.

 

Et pourtant, ces deux là vont créer un lien très fort... 

 

À tel point qu'a la fin...

 

...vous croyez vraiment que je vais vous raconter la fin?!

 

 


 

Une belle histoire pour les petits (et les plus grands), magnifiquement réalisée par Vanya Nastanlieva et traduit par Marie-Andrée Dufresne édité par  les éditions 400 coups.

 

Douceur et mimétisme... je vous laisse découvrir cet album disponible à la bibliothèque de Gourdon

 

Cote: A- NAS m

 

 

 

 

Découvrez l'artiste, auteure et illustratrice Vanya Nastanlieva (site en anglais) :

 

http://www.vanyanastanlieva.com

 

 

 

 

Partager "Une belle histoire d'amitié (Margaux)" sur facebookPartager "Une belle histoire d'amitié (Margaux)" sur twitterLien permanent
 

Comptines et jeux de doigts pour les bébés (Margaux)

 

Pour faire suite aux ateliers bébés lecteurs, ou tout simplement pour apprendre des comptines et jeux de doigts à vos petits,
voici une sélection :
 

   
   
   
Partager "Les comptines et jeux de doigts pour les bébés (Margaux)" sur facebookPartager "Les comptines et jeux de doigts pour les bébés (Margaux)" sur twitterLien permanent
 

5e prix littéraire de la Cité scolaire Léo Ferré (Sandrine)

" En 2017, je vote ! 10 candidats, 1 élu "

 

Non !  Il n'est pas question ici des éléctions présidentielles de 2017 mais bien du 5ème Prix Littéraire organisé par la Cité Scolaire Léo Ferré en partenariat avec la Librairie "Des Livres et Vous" et la Bibliothèque Intercommunale de Gourdon (BIG)

 

 

10 ouvrages ont été présélectionnés. Suite aux votes des lecteurs, 4 seront finalistes. Un jury, constitué d'élèves majoritairement, se réunira au mois de mai et désignera le lauréat.

 

Vous pouvez trouver cette sélection de livres à la BIG et au CDI en prêt, et à la vente à la librairie.

Vous pouvez voter pour votre livre préféré à l'aide des bulletins de vote mis à votre disposition dans ces trois lieux partenaires.

 

Voici les 10 titres sélectionnés :

 

  • 146298 de Rachel Corenblit (Actes Sud junior, 2015)
  • L'arbre et le fruit de Jean-François Chambaz (Gallimard jeunesse, 2016)
  • La Belle rouge de Anne Loyer (Alice éd., 2015)
  • Bouche cousue de Marion Muller-Colard (Gallimard jeunesse, 2016)
  • Charlotte de David Foenkinos (Gallimard, 2016)
  • Le Garçon au sommet de la montagne de John Boyne (Gallimard jeunesse,2016)
  • Hoax. La rumeur est la parole des lâches... de Christophe Léon (Oskar éd., 2016)
  • Mes amis devenus de Jean-Claude Mourlevat (Fleuve noir, 2016)
  • Regarde les lumières mon amour d'Annie Ernaux (Gallimard, 2016)
  • Les regards des autres d'Ahmed Kalouaz (Le Rouergue, 2016)

 

 
 

 

Partager "5e prix littéraire de la Cité scolaire Léo Ferré (Sandrine)" sur facebookPartager "5e prix littéraire de la Cité scolaire Léo Ferré (Sandrine)" sur twitterLien permanent
 

Lire son journal (Ivan)

Si vous aimez lire votre journal tranquillement...

 

 
... venez le lire à la BIG  

 

Partager "Lire son journal (Ivan)" sur facebookPartager "Lire son journal (Ivan)" sur twitterLien permanent
 

Liberté pour Asli Erdogan ! (Marianne)

 

 

"La littérature a été mon premier asile" Asli Erdogan

 

 

"Nos mots bout à bout se feront corde de drap blanc ; d'autres seront lime pour éroder les barreaux ; nos voix, lumières sur le chemin des libertés" (Xavier Lainé)

 

 

Pendant que la répression s'accentue en Turquie, que le massacre du peuple kurde se perpétue dans le silence des caves, une voix manque : celle d'Asli Erdogan qui croupit depuis le 16 aôut 2016 dans la prison pour femmes de Barkirköy, à Istanbul.

 

Son crime ?

Celui d'écrire une littérature de combat. Comme Camus.

Celui de revendiquer la liberté de penser, en opposition à un régime qui sombre dans la dictature.

Celui d'incarner  les minorités réprimées par l'arbitraire et la privation des droits humains.

 

Au-delà de son engagement militant, Asli Erdogan est reconnue comme l'une des plus importante romancière de sa génération, l'une des plus populaire en Turquie.

Son écriture est quelquefois comparée à la poésie apocalyptique de Rainer Maria Rilke.

Cette puissance évocatrice génère des images indéracinables.

Malgrè la médiatisation de cette triste affaire, l'homonymique "président" continue à faire la sourde oreille à la vague de protestation mondiale.

Accusée de "propagande en faveur d'une organisation terroriste et d'incitation au désordre", les procureurs d'Istanbul réclament la réclusion à perpétuité. L'ultime procès assénera son verdict le 29 décembre (29-12-16 : verdict du procureur : "liberté provisoire").

Le somptueux talent d'Asli Erdogan risque de s'éteindre derrière les murs. 

 

 

C'est la littérature libre, porteuse d'une diversité brillante et indomptable, que l'on assassine.  

 

 

 

 

« Si l’on veut écrire, on doit le faire avec son corps nu et vulnérable sous la peau… »

Aslı Erdoğan, Le Bâtiment de pierre, Actes Sud, 2013 (publication en Turquie en 2009), p. 9.

 

 

 

Lire pour qu'elle soit libre from Pierre Crevoisier on Vimeo.

 

Toute l'oeuvre d'Asli Erdogan n'a pas encore été traduite en français.

Vous trouverez néanmoins à la BIG, sous la cote R tur ERD, édités chez Actes Sud :

 

- La ville dont la cape est rouge

- Le bâtiment de pierre 

 

D'autres titres vous seront proposés prochainement.

 

Partager "Liberté pour Asli Erdogan ! (Marianne)" sur facebookPartager "Liberté pour Asli Erdogan ! (Marianne)" sur twitterLien permanent
 

 

La Big ferme...  
Comme tous les ans, la bibliothèque de Gourdon sera fermée au mois de janvier.  

Cette fermeture hivernale nous permet de travailler en profondeur sur les collections, d'améliorer la signalétique, de réaliser un inventaire, d'organiser un immense rangement, de la réserve à nos bureaux en passant par tous les étages.

 

 

Pour contredire ceux qui nous imaginent en vacances (ou au coeur de l'hibernation) : l'équipe entière oeuvre dans l'ombre afin de se consacrer à des travaux qu'une ouverture au public rendrait difficiles, voire impossibles. 

Et ceci avec l'objectif toujours présent de rendre l'ensemble de nos documents plus accessible.

 

 

La bibliothèque sera à nouveau ouverte le Mercredi 1er Février 2017, à 10h.

 

Les bibliothèques de Concorès et Sain-Germain sont fermées pendant les vacances de Noël.

 

La bibliothèque de Saint-Germain ferme le 17 décembre au soir après l'animation "Le jour le plus court" et ouvrira ses portes le 2 janvier.

 

 

 

D'ici-là, nous vous souhaitons de chaleureuses Fêtes de fin d'année !

 

 

Partager "La Big ferme..." sur facebookPartager "La Big ferme..." sur twitterLien permanent
 

Quelle soirée ! (Sandrine)

 

Jeudi 10 novembre, veille des célébrations de la fin de la 1ère guerre mondiale ainsi que du triste anniversaire des attentats du 13 novembre à Paris, et de toutes les horreurs qui vont avec, la Communauté de Communes Quercy Bouriane par le biais du Musée du Piage et du Relais d'Assistantes Maternelles  nous a proposé une soirée sur le thème "La culture, outil de non-violence" suivie d'un concert, pour finir avec un repas participatif.

 

Ce fut une superbe soirée !

 

Pour commencer, un intervenant, Jon Palais, nous a présenté ses combats, tous altermondialistes mais tous menés " sans armes, sans haine et sans violence " comme le chante si bien l'auteur, compositeur, interprète HK qui nous a enchanté et rassemblé autour de ses chansons en deuxième partie de soirée, accompagné d'un accordéoniste et d'une choriste.

 

Une ambiance festive pour une soirée de partage qui s'est terminée par un repas où tout le monde pouvait piquer dans l'assiette de l'autre en exagérant juste un petit peu.

 

Merci aux organisatrices. Merci à Céline, Catherine et Axelle ainsi qu'aux jeunes de la Bicoque pour l'exposition photos qu'ils ont conçue et proposée toujours sur le thème de la non-violence.

 
 
 

 

Partager "Quelle soirée ! (Sandrine)" sur facebookPartager "Quelle soirée ! (Sandrine)" sur twitterLien permanent
 

Brève d'automne (Sandrine)

 

L'automne est là, et bien là. L'heure d'été a laissé place à l'heure d'hiver. Les feuilles parées de jaune, de rouge tombent en masse...

Et avec elles les prix littéraires.

En commençant par le PRIX NOBEL DE LITTERATURE attribué à Bob Dylan

 

PRIX GONCOURT :
- Leïla Slimani pour "Chanson douce" (Gallimard)

 

PRIX RENAUDOT :

- Yasmina Reza pour "Babylone" (Flammarion)


PRIX RENAUDOT ESSAI :
- Aude Lancelin pour "Le Monde libre" (Les Liens qui Libèrent)


PRIX FEMINA :
- Marcus Malte pour "Le garçon" (Zulma)

 

PRIX FEMINA ETRANGER :
- Rabih Alameddine pour "Les vies de papier" (Les Escales)


PRIX FEMINA ESSAI :
- Ghislaine Dunant pour "Charlotte Delbo, La vie retrouvée" (Grasset)


PRIX MEDICIS :
- Ivan Jablonka pour "Laëtitia ou la fin des hommes" (Seuil)


PRIX MEDICIS ETRANGER :
- Steve Sem-Sandberg pour "Les élus" (Robert Laffont)


GRAND PRIX DU ROMAN DE L'ACADEMIE FRANCAISE:
- Adélaïde de Clermont-Tonnerre pour "Le dernier des nôtres" (Grasset)¨


PRIX JEAN-FREUSTIE :
- Stéphane Hoffmann pour "Un enfant plein d'angoisse et très sage" (Albin Michel)


PRIX LITTERAIRE DU MONDE:
- Ivan Jablonka pour "Laëtitia ou la fin des hommes" (Seuil)

 

PRIX DU ROMAN FNAC / GONCOURT DES LYCEENS : 

- Gaël Faye pour "Petit pays" (Grasset)

 

PRIX INTERALLIE :

- Serge Joncour pour " Repose-toi sur moi " (Flammarion)

 

PRIX FOLIRE :

- Eric Genetet pour "Tomber" (Héloïse d'Ormesson)

 

PRIX DU QUAI DES ORFEVRES :

- Pierre Bouchairet pour " Mortels trafics " (Fayard)

 

PRIX DE FLORE

- Nina Yargekov pour "Double nationalité" (P.O.L.)

 

PRIX DECEMBRE & PRIX JEAN GIONO

- Alain Blottière pour "Comment Baptiste est mort" (Gallimard)

 

PRIX RTL DE LA BD

- l'adaptation du roman d'Antonio Tabucchi par Pierre-Henry Gomont, pour "Pereira prétend"(Sarbacane)

 

 

 

 

 

... à suivre

 

Partager "Brève d'automne (Sandrine)" sur facebookPartager "Brève d'automne (Sandrine)" sur twitterLien permanent
 

THE pépite ! (Marianne)

Mon tout petit, Albertine / Germano Zullo, La Joie de lire.

 

Voici un petit livre précieux, reposant dans son écrin,  pour être découvert, ou redécouvert, avec la même émotion éblouie : une mère tenant son fils dans le creux douillé de ses bras,murmurant ses mots d'amour.

 

Simplement ça.

 

Et au fil des pages, farandole poétique, nous sommes emportés par le cycle de la vie. Peu de mots mais les mots essentiels.

L'enfant grandit, la mère rapetisse  encore et encore.

Puis l'enfant, devenu homme reste debout. Seul.

 

La tendresse de ce livre peut toucher tout le monde puisqu'il s'agit ici de l'histoire universelle de la parentalité et de l'amour...  

A mettre entre toutes les mains !

 

Référence : A ZUL m

 

 

   
   

 

Partager "THE pépite ! (Marianne)" sur facebookPartager "THE pépite ! (Marianne)" sur twitterLien permanent
 

Un quiproquo hilarant (Margaux)

 

Cet album premières lectures garantira à coup sûre un fou rire à celui qui lit et celui qui écoute tellement la chute est improbable!

 

Tout commence par la maman de Jules qui trouve une crotte sur le tapis du salon.

Tout accuse le pauvre petit garçon aux fesses à l'air. Et pourtant, au fil de la lecture, Jules n'en démors pas... ce n'est pas lui!

 

Je vous laisse donc découvrir ce petit album cartonné écrit par Michaël Escoffier et illustré par Matthieu Maudet.

Edité chez l'Ecole des loisirs dans la collection loulou&cie  

 

Référence : A ESC C

Pour découvrir l'univers de Michaël Escoffier : http://michaelescoffier.com/

Et celui de Matthieu Maudet : http://matthieumaudet.blogspot.fr/

 

Partager "Un quiproquo hilarant (Margaux)" sur facebookPartager "Un quiproquo hilarant (Margaux)" sur twitterLien permanent
 

Coup de gueule... Coup de coeur (Sandrine)

 

 

Alors que partout dans le département, on peut voir, sur les panneaux d'affichage et sur les murs « Non aux migrants dans le Lot », je conseille aux colleurs d'affiches (mais pas que) un livre humaniste, criant de vérité : « Eldorado » de Laurent Gaudé.

Ecrit en 2006 aux éditions Actes Sud, ce livre est malheureusement toujours d'actualité.

Le désespoir mais aussi l'espoir poussent des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants d'Afrique à traverser la Méditerrannée pour rejoindre l'Europe dans des conditions dramatiques, victimes de "passeurs" peu scrupuleux.

Le commandant Piracci intercepte les bateaux de migrants et fait une rencontre qui va boulverser sa vie...

 

Laurent Gaudé est un écrivain français né en 1972. Il a obtenu plusieurs prix littéraires dont le Prix Goncourt en 2004 pour son livre le "Soleil des Scorta" (Actes Sud).

Vous pourrez trouver son nouveau livre "Ecoutez nos défaites"(Actes Sud)
sorti fin août 2016 sur la table des nouveautés de la BIG, ainsi que deux autres ouvrages :

  • "Danser les ombres" (Actes Sud, coll. Babel)
  • " Cris (Actes Sud, coll. Les Inépuisables).

 

 

"Eldorado" ainsi qu'un grand nombre de ces ouvrages sont disponibles à la BIG.

 

Référence : R GAU

 

 

              

 

 

Partager "Coup de gueule... Coup de coeur (Sandrine)" sur facebookPartager "Coup de gueule... Coup de coeur (Sandrine)" sur twitterLien permanent
 

"... aussi puissant qu'un ouragan" (Marianne)

   

Landfall, Ellen Urbani,Gallmeister, 2016.

 

Tel était l'intitulé du bandeau sur la couverture de Landfall : "Un livre phénoménal, aussi puissant qu'un ouragan". 

 

Publié chez Gallmeister, excellente maison d'édition, surtout reconnue pour ses collections Nature Writing, récits des grands espaces américains  et Néo Noir, qui jongle avec les codes du polar et nous fait découvrir une Amérique à bout de souffle, Landfall nous raconte les destins croisés de Rose, jeune blanche brillante, et de Rosy, jeune noire rescapée de l'ouragan Katrina mais fauchée par la voiture de Gertrude, mère de Rose.   

 

Toutes les deux, sorte de jumelles élevées sans père et de conditions sociales différentes, sont liées de manière invisible et tragique par la volonté inébranlable de la quête des racines.

 

La plume habile d'Ellen Urbani, généreuse en suspens et émotions, excelle à décrire la catastrophe de Katrina qui a surtout ravagé les populations pauvres de la Nouvelle-Orléans.

L'eau qui monte dans les maisons, le courant qui charrie les corps, l'élan puissant de la survie, l'attente et la faim des jours durant, le surperdôme où sont parqués comme du bétail les survivants, le déferlement de la violence humaine, donnent à voir le fracas et le chaos que l'ouragan a provoqué.

 

De magnifiques personnages, une écriture fluide et une belle histoire donnent de la force à ce roman difficile à oublier ! 

      

 

Partager ""... aussi puissant qu'un ouragan" (Marianne)" sur facebookPartager ""... aussi puissant qu'un ouragan" (Marianne)" sur twitterLien permanent

Lettre ouverte aux animaux (Frédéric Lenoir)

note: 4Des pistes pour une réflexion nécessaire 4603057 - 7 avril 2018

Frédéric Lenoir nous démontre que la spiritualité, dont il est un spécialiste, passe aussi par le respect des animaux. Livre riche et stimulant qui nous aide à réfléchir sur les [...]

Dernier jour à Budapest (Sandor Marai)

note: 3Lisez Marai 4603057 - 30 mars 2018

Lent et nostalgique. Pour découvrir Marai, très grand auteur, mieux vaut lire ses romans plus connus : "Métamorphoses d'un mariage" ou "Les braises" ou bien d'autres ! Mais si [...]